Communiqué de presse : Réponse du CIJA au verdict et aux conditions de libérations strictes pour l’homme jugé non criminellement responsable d’avoir proféré des menaces contre des écolières juives

Pour diffusion immédiate

14 juin 2019

Communiqué de presse : Réponse du CIJA au verdict et aux conditions de libérations strictes pour l’homme jugé non criminellement responsable d’avoir proféré des menaces contre des écolières juives

Montréal – La Cour du Québec a déclaré que Robert Gosselin est non criminellement responsable d’avoir menacer d’assassiner des écolières juives à Montréal. Une évaluation psychiatrique a révélé que le défendeur souffrait d’une maladie mentale.

Gosselin a été libéré dans des conditions strictes : il lui a été ordonné de rester à l’écart des écoles juives et des synagogues, il lui est interdit d’utiliser les médias sociaux et de posséder des armes à feu, et il devra se soumettre à un traitement psychiatrique et gardez la paix.

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA), en étroite coopération avec la Fédération CJA de Montréal, s’est engagé de manière active dans ce dossier en relayant à la Couronne l’inquiétude de la communauté à l’endroit des conditions initiales de la mise en liberté sous caution de Gosselin, qui ont été renforcées par la suite.

En réponse, Brenda Gewurz, présidente de CIJA-Québec, agence représentative de la Fédération CJA à Montréal, a déclaré :

« La communauté juive accepte le verdict de la Cour et se sent rassurée par les conditions strictes de libération, qui tiennent compte des préoccupations que nous avons exprimées au procureur lors des audiences, notamment qu’il soit ordonné à M. Gosselin de rester à l’écart des institutions juives.

Les récentes attaques à Pittsburgh et à Christchurch nous ont cruellement rappelé que la haine en ligne se traduit souvent par la violence dans le monde réel.

Les conditions strictes attachées à sa libération apportent un certain réconfort à notre communauté, car il sera toujours interdit à M. Gosselin de se retrouver à proximité des écoles juives et des synagogues et lui sera désormais interdit de posséder une arme à feu et d’utiliser les médias sociaux. »

Informations supplémentaires:

  • CIJA appel les autorités fédérales à mettre en œuvre une stratégie nationale de lutte contre le discours haineux en ligne. Nous pouvons préserver la liberté d’expression tout en protégeant les Canadiens de ceux qui promeuvent délibérément l’hostilité – et même la glorification de la violence – envers des communautés entières. Lisez notre synthèse ici (en anglais).
  • Un avocat s’exprimant au nom de la CIJA a relayé au procureur les préoccupations de la communauté juive concernant les conditions initiales de mise en liberté sous caution de M. Gosselin, qui ne comportaient aucune interdiction de se retrouver à proximité des écoles et des lieux de culte juifs.
  • Une capture d’écran des commentaires:

-30-

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) est l’agence de représentation des Fédérations juives du Canada-UIA.

© Copyright 2015 CIJA. Tous droits réservés.
Politique